Découvrir l'intelligence artificielle (I.A)
en Région centre-val de Loire
Vincent Labbé (BRGM)
Issu de la filière informatique, d’abord à l’Université d’Orléans puis en spécialisation Intelligence Artificielle à Paris 6, Vincent Labbé commence sa carrière en tant qu’ingénieur de recherche sur des thématiques de modélisation et d’apprentissage automatique des préférences des utilisateurs et de systèmes de recommandation intelligents. Il obtient son doctorat en 2009. Réalisé sous contrat CIFRE, sorte de pont entre la recherche académique (au LIP6) et la réalité industrielle (chez Océ PLT, filiale de Canon), ce travail de recherche orienté vers l’innovation industriel est représentatif de l’esprit qui anime Vincent au quotidien.

Après un parcours riche en tant qu’ingénieur logiciel et données, qui l’a mené à traverser plusieurs secteurs industriels – transport, retraite, banque d’investissement –, Vincent Labbé œuvre aujourd’hui au BRGM pour y développer et y structurer l’activité data science. Celle-ci comprend une partie « big data » : la gestion de grands volumes de données et des traitements massifs à réaliser ; et une partie « intelligence artificielle », notamment avec la modélisation prédictive de phénomènes naturels liés au sous-sol : évolution des hauteurs de nappes phréatiques[1], présence de substance minérales dans le sous-sol… et beaucoup d’autres. Avec la digitalisation générant toujours plus de données (issues de capteurs in situ, de satellites, des réseaux sociaux, etc.) et avec les capacités sans précédent d’automatisation qu’offrent les algorithmes d’IA combinés aux moyens de stockage et calcul actuels, les opportunités de recherche appliquée et d’innovation sont nombreuses à l’interface des sciences de l’environnement et du numérique.

Vincent co-encadre plusieurs doctorants et exerce en interne une activité de conseil stratégique et d’accompagnement sur l’ensemble de la chaine de la donnée, du cadrage à la mise en production de traitements innovants, en passant par leur implémentation. Il pilote également certains projets BRGM spécialement liés à l’IA et assure une petite activité d’enseignement centrée sur l’IA et les Big Data, en interne BRGM et à l’extérieur : Université et école SUPINFO à Orléans. En région, Vincent s’est dernièrement impliqué dans le montage du projet « Ambition Recherche & Développement » Junon, qui incarne bien la synergie entre numériciens et environnementalistes en Centre-Val-de-Loire, coordonnant les réponses des laboratoires « numériques » de la région : LIFO, LIFAT, IDP et PRISME.

[1] Pour une description de ce sujet, voir par exemple le défi NINIA, proposé par le BRGM à la communauté académique francophone de data science, via l’association EGC, en collaboration avec l’Université de Tours : https://www.egc.asso.fr/manifestations/defi-egc/defi-egc-2022-prevoir-levolution-du-niveau-de-nos-nappes-phreatiques.html
linkedin
vincent labbe